La Cour fédérale australienne a aujourd'hui atteintn verdict final sur le cas qu'il a vu opposer Valve et la commission australienne qui traite de la concurrence et des consommateurs (ACCC, Australian Competition and Consumers Commission). Valve avait présenté deux appels contre la décision précédente, qui ont été rejetés: en conséquence, le géant américain devra payer une pénalité de trois millions de dollars australiens.

L’affaire a débuté sous 2014, lorsque des consommateurs australiens avaient signalé l’impossibilité de obtenir des remboursements pour les produits achetés sur Steam. Ceci est en contradiction avec les réglementations prescrites par la loi australienne sur la consommation, qui oblige quiconque fournit des produits ou des services aux consommateurs australiens à établir des garanties automatiques. Ceux-ci incluent le remboursement, la réparation ou le remplacement des produits vendus selon les circonstances, et il n'est pas prévu que les fournisseurs puissent être exemptés.

Dans le 2014, Steam n'avait pas encore introduit le fonction de remboursement chez le client; Bien que basé aux États-Unis, Valve doit toujours respecter la loi australienne lorsqu’elle vend sur son marché domestique. En conséquence, le contrat de licence informant les acheteurs australiens qu’ils n’avaient pas droit au remboursement était en contraste frappant avec la loi australienne, et a été jugée trompeuse pour les consommateurs.

L'ACCC il a gagné l'affaire, et en plus de l'amende, Valve devra se conformer à diverses dispositions du juge concernant les informations sur les droits des consommateurs en Australie.