La division privée participe à la gamescom pour la première fois et il l'a fait avec une formation absolument enviable: Ancestors: The Humankind Odyssey (à ne pas manquer notre entretien avec Patrice Désilets), Les mondes extérieurs et la désintégration. Si nous en savions déjà assez sur les deux premiers, la désintégration était celle sur laquelle nous voulions en apprendre davantage. Voici ce que nous avons vu.

Après une courte vidéo de présentation, les gars de V1 Interactive (l'équipe à l'origine du développement de la désintégration) nous en disent un peu sur l'histoire de l'équipe.
V1 Interactive est un petit studio d'une trentaine de personnes fondé par les co-créateurs de Halo et de SOCOM: US Navy SEALs, basé à Seattle. Compte tenu de l'étroitesse du groupe, chacun peut mettre ses idées sur la table, créant ainsi un partenariat sincère et égalitaire.

Désintégration

Sans aller trop loin, parlons du jeu maintenant. Disintegration se présente comme un SPF fortement influencé (esthétiquement et pas seulement) par Halo. 
Le jeu se déroule dans un avenir pas trop lointain de la Terre, où des hommes, maintenant décimés et menacés d'extinction, parviennent à trouver des moyens de survivre grâce à un processus appelé "intégration". L'intégration consiste à implanter le cerveau d'un être humain dans un corps robotique, garantissant une protection et des capacités extraordinaires. L'intégré, tel est le nom des nouveaux hommes, qui ne devraient utiliser cette solution que momentanément. Au fil des ans, l’intégré est devenu une véritable caste ayant l’intention de dominer le monde et, bien entendu, de tuer les derniers êtres humains. Dans Désintégration, cependant, nous ne jouons pas à la place d'un humain mais d'un rebelle intégré, Romer. 
Le jeu, en plus du mode solo, se concentre également sur le mode multijoueur. Nous pourrions en fait essayer le titre dans un jeu 5v5 local.

Désintégration

Dans Désintégration, nous ne contrôlons pas un seul personnage mais un équipage formé par un mech volant (d'où nous prenons la vue) et trois autres unités "mineures", chacune avec ses propres capacités spéciales. Il existe différents types d’équipages, chacun d’entre vous jouant un des rôles classiques tels que tank, dps et supporter.
Techniquement, nous voyons que le jeu a encore besoin d’une retouche, à commencer par les commandes qui, du moins au début, sont assez inconfortables à gérer. Après cela, la présence de l’équipage est certainement quelque chose qui peut donner la bonne dose d’unicité dans un titre comme celui-ci.
Nous sommes impatients d'essayer à nouveau au cours d'une phase de développement encore plus avancée, en espérant que cela pourrait être la brise fraîche dont le genre a certainement besoin.