Le lancement de Warcraft 3: Reforgé continue de faire l'objet de discussions animées. Parmi les promesses non tenues, la réutilisation d'anciens actifs, les problèmes de fausses publicités et le CLUF trop restrictif, le dernier titre de Blizzard s'avère être le jeu avec le score utilisateur le plus bas de tous les temps (0.5 / 10). À la lumière de tout cela, J. Allen Brack, PDG de la société, a parlé de la question.

Dans un récent briefing financier d'Activision, le numéro un de Blizzard s'est tourné vers les investisseurs:

«En parlant de Warcraft 3: Reforged, ça a été une semaine difficile. La communauté attendait quelque chose d'incroyable de notre part et, apparemment, nous n'avons pas pu répondre à cette attente. Mais nous allons suivre nos jeux, et nous avons toujours montré non seulement de les soutenir, mais aussi de les contourner même après le lancement. Nous continuerons de mettre à jour le jeu et continuerons à informer la communauté de nos objectifs pour l'avenir. "

Avec cette déclaration, il semble que Blizzard continuera à soutenir le jeu en suivant leur modèle de service en direct classique, mais le mécontentement général des joueurs ne semble pas s'atténuer même après l'ouverture des remboursements pour les clients insatisfaits. Et entre l'échec de Warcraft 3: Reforged et l'affaire Blitzchung éclaté en octobre, une question me vient à l'esprit: que se passe-t-il dans Blizzard?