La Federal Trade Commission (ou FTC, l'agence américaine de la concurrence) a annoncé le lancement de procédures d'enquête contre Apple, Amazon, Facebook, Google (ainsi que la société mère Alphabet) e Microsoft. L'agence antitrust a demandé aux entreprises de fournir des informations sur certaines acquisitions récentes qui n'auraient pas été divulguées en vertu de la loi. Hart-Scott-Rodino (HSR).

Le HSR est une série d'amendements aux lois antitrust américaines adoptées en 1976. Ils prévoient qu'en cas d'acquisitions, les entreprises collaboreront étroitement avec le FTC et avec le ministère de la justice. Mais toutes les acquisitions ne relèvent pas de ces réglementations. La FTC a déposé cette demande afin de connaître la nature des opérations réalisées par ces sociétés entre 2010 et 2019.

La FTC souligne que l'opération n'implique actuellement aucune violation des lois par les grandes sociétés Internet. L'agence essaierait simplement de comprendre comment ceux-ci fonctionnent dans des contextes d'acquisitions importantes. Plus précisément, la FTC souhaite comprendre comment ces entreprises communiquent les fusions et acquisitions et si en effet ces opérations ne relèvent pas du HSR. En outre, l'enquête veut également faire la lumière sur le comportement économique des petites entreprises après que les géants du Web les ont incorporées.

De toute évidence, il est facile d'imaginer que la FTC pourrait prendre des mesures si elle constatait des irrégularités dans les informations fournies, mais pour avoir des nouvelles dans ce sens, cela prendra un certain temps.