Contrairement à ce qui a émergé ces derniers jours, le bailleur qui a divulgué diverses parties de Le dernier d'entre nous 2 il n'est pas un employé de Sony, encore moins de Naughty Dog.

L'ampleur de cette situation a été si grande qu'elle a forcé Sony à ouvrir une enquête pour s'y attaquer. Selon le rapport rapporté par la société japonaise, le responsable a été identifié, mais ce ne serait pas un ancien employé comme combien de bruit jusqu'à présent. Les motifs de vengeance dus aux conditions de travail dans la maison d'édition américaine sont donc à exclure. Clairement le nom n'a pas été rendu public du bêcher en question.

Cependant, ce scénario soulève des questions sur la façon dont The Last of Us 2 s'échappe. En effet, la circonstance devra être clarifiée dans lequel une personne extérieure est entrée en possession de ce matériel hautement confidentiel.