Ces derniers jours, des informations avaient circulé sur l'intention du ministère du développement économique d'inclure un stimulant pour l'industrie du jeu dans le décret de relance. La proposition semble s’être concrétisée Première jouable trouvée, un fonds qui s'élèvera à 4 millions d'euros et financera de nouveaux prototypes de jeux vidéo italiens.

La disponibilité des fonds est bien inférieure à celle envisagée ces derniers jours, 10 millions d'euros. Les ressources ne sont cependant que pour 2020 et pourront être élargies dans les années à venir.

Dans une note publiée hier, Mise explique le fonctionnement du fonds et les critères de décaissement des fonds:

"Le Fonds mentionné au paragraphe 14 vise à soutenir les phases de conception et pré-production de jeux vidéo, nécessaires à la réalisation de prototypes, par le biais de décaissements de subventions, comptabilisés à hauteur de 50% des dépenses éligibles, et pour un montant allant de 10.000 200.000 euros à XNUMX XNUMX euros par prototype unique. "

Le président de la République n'a pas encore signé le décret et le texte officiel n'est donc pas encore disponible. Le fonds pourrait encore être annulé, comme il l'a souligné Mauro Fanelli, vice-président de IIDEA, l'association des développeurs italiens de jeux vidéo:

«À l'heure actuelle, nous ne connaissons pas encore le texte approuvé et publié par le Conseil des ministres, destiné à être envoyé au Journal officiel dans les prochains jours pour entrée en vigueur. Cela signifie qu'en ce moment, nous ne savons pas encore si cette mesure a été réellement approuvée, ou si elle a été évincée pour des raisons d'opportunité liées à la non-pertinence de la mesure en ce qui concerne l'urgence Covid-19 sur laquelle le décret se concentre. En attendant de recevoir le texte final, nous pouvons d'ores et déjà anticiper que l'Association serait toujours prête à travailler pour le remettre au centre de l'attention et le ramener au prochain passage parlementaire, dans les 60 prochains jours. "