A quelques heures de l'événement Ubisoft Forward, au cours de laquelle il devrait être annoncé Far Cry 6, un tremblement de terre secoue la maison d'édition française.

Un communiqué de presse publié par la société dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 juillet annonce la démission de Serge Hascoer, directeur créatif et numéro deux de l'entreprise. Avec lui, ils ont également démissionné Cécile Cornet, directeur des ressources humaines, e Yannis Mallat, chef de la division canadienne.

La démission est la conséquence directe des sanctions Yves Guillemot, PDG d'Ubisoft, il a promis après allégations de harcèlement sexuel distribué au cours des dernières semaines. Les dirigeants de l'entreprise ont été accusés à la fois par des salariés et d'anciens salariés, qui ont décrit le comportement inapproprié des dirigeants sur les réseaux sociaux.

Déjà début juillet d'autres hauts dirigeants d'Ubisoft ont été contraints de démissionner pour des charges similaires. À la suite du communiqué de presse, Guillemot a déclaré:

«Ubisoft n'a pas rempli sa mission d'assurer un environnement de travail sûr à ses employés. Ces comportements toxiques sont incompatibles avec des valeurs que je considère comme non négociables "