Assassin's Creed Valhalla, quelques mois après son lancement, perd son directeur créatif. Ashraf Ismail a été licencié pour faute.

Après la tempête il y a quelques mois liée à allégations de harcèlement sexuel à l'intérieur d'Ubisoft, voici une nouvelle disposition: Ashraf Ismail a été renvoyé.

Le même directeur avait déjà quitté volontairement la société française en juin, avouant en avoir eu un histoire extraconjugale. Ces aveux ont déclenché une enquête interne qui a conduit au licenciement définitif du désormais ancien directeur créatif de Assassin's Creed Valhalla. Ubisoft reste vague sur la question, déclarant:

«Suite à une enquête menée par une société externe, il a été décidé de mettre fin à la relation de travail d'Achraf. Nous ne pouvons fournir aucun détail sur l'enquête, car elle est confidentielle. "

En plus de cet épisode, de nouveaux témoignages pointent du doigt les différents bureaux d'Ubisoft à travers le monde accusés d'avoir créé environnements de travail toxiques, caractérisée par des épisodes d'intimidation, de népotisme, de manipulation et d'homophobie.

Ce n'est certainement pas la meilleure période pour la maison de logiciels. Ce tremblement de terre médiatique compromettra-t-il la qualité des titres à venir?