Sega a vendu sa division arcade en raison de lourdes pertes causées par Covid-19. Quel avenir pour ces arcades?

Le géant du jeu vidéo Sega a décidé de s'appuyer sur des acquiresti externes pour confier les parts majoritaires de la section Centre d'amusement, c'est celui dédié aux arcades disséminées sur tout le territoire japonais. L'entreprise est contrainte de suivre cette voie en raison des énormes pertes économiques subies par le Covid-19, une épidémie qui n'a épargné aucun secteur.

Le nouveau propriétaire du package susmentionné sera Genda avec 85% des parts, qui tentera de limiter les dégâts et de réorganiser la section Ammousement sans la perturber. Les coûts de cette réorganisation corporative sont estimés à environ 20 milliards de yens.

La période de perte chez Sega pourrait inciter Sony et Microsoft, qui tentent actuellement d'acquérir d'autres éditeurs de logiciels, à se présenter pour créer leur propre catalogue de jeux vidéo de la société japonaise historique. La fusion Xbox / Sega dont on parle tant est proche?