Pokémon Sword and Shield apparaît dans les actualités pour un cas étrange: un homme a été arrêté pour avoir vendu Sobble modifié.

Tel que rapporté par Asahi News, un homme de 23 ans a été arrêté pour vente Sobble Moddati (démarreur à eau de la huitième génération). Le jeune homme aurait modifié le jeu pour changer les caractéristiques du pokémon, puis le revendre pour 4.400 yens (40 euros). Ce n'est pas un cas isolé, le hacker aurait gagné environ 11.000€ grâce à la vente de ces pokémon, déclenchant immédiatement les avocats de Nintendo.

L'accusation est de violation deLoi sur la prévention de la concurrence déloyale et, comme on le sait, la Maison de Kyoto est implacable lorsqu'il s'agit de violer sa propriété intellectuelle.

Il ne reste plus qu'à attendre le jugement de cette affaire absurde.