Outriders est disponible depuis quelques jours sur les différentes consoles sur PC. Bien que les serveurs soient plus stables depuis le lancement, tout ne va pas encore bien. En termes simples, les serveurs n'ont pas fait face au nombre de joueurs, grâce également à la présence du jeu dans le Xbox Gamepass. People Can Fly a maintenant mieux expliqué ce qui s'est passé et ce qui ne continue pas.

Dans un récent post sur Reddit, la société de logiciels a expliqué qu'elle avait travaillé tout au long du week-end de Pâques, "24 heures sur 24", pour stabiliser les serveurs. Suite à leur promesse d'être complètement transparent avec les joueurs, l'article décrit les détails techniques qui ont conduit à un lancement aussi chaotique.

 

«Nous avons pu comprendre que de nombreux appels au serveur n'étaient pas gérés par la RAM mais utilisaient une méthode alternative de gestion des données (« swap disk »), trop lente pour acheminer cette quantité de données. Une fois ces données mises en file d'attente, le service s'est écrasé. Comprendre pourquoi il n'utilisait pas de RAM était notre principal défi, et nous avons travaillé avec le personnel de plusieurs partenaires pour résoudre le problème. Il nous a fallu plus de deux jours et deux nuits pour appliquer de nombreuses modifications et tentatives d'amélioration: nous avons doublé les bases de données et les avons mises à l'échelle verticalement d'environ 50% («scale-up and scale-out»). Nous avons ensuite rééquilibré les profils utilisateurs et les inventaires sur de nouveaux serveurs. Après la mise à l'échelle et la mise à l'échelle, nous avons également augmenté les IOPS du disque sur tous les serveurs d'environ 40%. Nous avons également augmenté la marge de manœuvre de la base de données, multiplié le nombre de fragments et continué à faire tout notre possible pour forcer les données dans la RAM ».

L'équipe conclut en disant qu'elle attend toujours une analyse finale mais il semble que le problème réside «Dans le nettoyage du cache de la base de données, qui s'exécutait toutes les 60 secondes. À cette fréquence, l'opération nécessitait trop de ressources, ce qui à son tour provoquait les problèmes de RAM mentionnés ci-dessus et un effet boule de neige qui entraînait les problèmes de connectivité rencontrés. "

Bref, il est indéniable qu'ils ne manquent pas de transparence, et ils continuent à travailler sans relâche pour stabiliser l'expérience et réintroduire le cross-play entre PC et Xbox, actuellement désactivés.