Activision Blizzard a renouvelé le contrat àdirecteur général Bobby Kotick jusqu'en 2023. La prolongation du contrat s'est toutefois accompagnée d'une réduction nette de la rémunération.

La réduction était volontaire et équivaut à à propos des dollars 875.000, afin de réaligner son salaire avec les objectifs de l'entreprise. De plus, Kotick a également décidé de réduire les bonus pour obtenir une réduction de 1,75 million de dollars pour l'exercice 2021-2022.

Cela dit, il convient de souligner que le PDG peut toujours reçoivent jusqu'à 200% de leur salaire de base, en fonction des performances de l’entreprise.

Cette réduction n'est certainement pas due aux résultats de Kotick. Sous sa direction, Activision Blizzard a en effet porté sa capitalisation de 10 millions à 70 milliards dollars, avec une augmentation des bénéfices des actionnaires de 8.100 XNUMX% en vingt ans.

Cependant, Kotick n'a pas agi sans pression extérieure. Quelque les actionnaires avaient déjà critiqué le salaire excessif du PDG ces dernières années, demander une réduction. L'idée a été soutenue par le CtW Investment Group, une société créée pour contrôler les salaires des grands managers.

Au cours de l'année écoulée, Activision Blizzard a également licencié la moitié de son personnel du département export et événements en raison de la pandémie.