Revenons à l'attaque de pirate informatique qu'elle impliquait Capcom novembre dernier. Il semble en effet que parmi les nombreux fichiers divulgués par le groupe de ransomware Casier de Ragnar, quelques images appartenant aux franchises de Resident Evil Devil May Cry ont été utilisés comme extrêmes pour un procès contre la maison de logiciels japonaise, accusée par le concepteur Judy A. Juracek d'avoir mal utilisé ses images.

Selon le document publié le Scribd et divulguée par Polygon, l'artiste aurait de ses multiples preuves démontrant l'utilisation non autorisée d'au moins 80 fotografie de son livre d'illustrations Surfaces (1996), en les comparant aux différentes textures implémentées dans les logos, les modèles 3D et les surfaces des jeux suivants : Resident 4 Mal, Resident Evil Remake, Resident Evil: The Umbrella Chronicles, Devil May Cry, Devil May Cry 2, Devil May Cry 3, Devil May Cry 4 et bien d'autres.

Si le procès allait jusqu'au bout, Capcom risquerait de payer une indemnité égale à 12 millions de dollars. Pour le moment, aucun représentant de la maison de logiciels n'a voulu commenter l'histoire.