Il pleut sous la pluie à Activision Blizzard. Après les scandales liés au harcèlement perpétré contre plusieurs salariés par des membres éminents de la direction, voilà que la SSII s'apprête à affronter un autre procès. 

Cette fois, les syndicats américains accusent Activision. L'accusation a été portée le 10 septembre, mais elle n'a été connue que le 14. D'après ce qui a été déclaré par le principal syndicat américain des médias Communications Workers of America, Activision aurait utilisé des tactiques de « détournement » en interférant avec le droit de regroupement syndical de ses employés.

L'initiative ABetterABK

Pour annoncer le début de la procédure judiciaire a été ABmieuxABK, une association d'employés d'Activision. L'organisation a déclaré avoir le soutien de CODE-CWA, la section du syndicat qui s'occupe de l'industrie du jeu vidéo.

ABetterABK est né pendant les manifestations qui a suivi les scandales de juillet. Suite à l'attitude passive d'Activision envers les allégations de harcèlement, plusieurs travailleurs ont organisé une grève.

Activision et « l'arbitrage forcé »

L'organisation avait alors répertorié un certain nombre de demandes, afin d'obtenir de meilleurs droits pour les travailleurs de l'entreprise. L'association s'est notamment élevée contre « l'arbitrage forcé », arbitrage forcé.

Cette pratique oblige les employés à discuter de tout différend contractuel avec l'entreprise uniquement. Ce procès serait une mesure pour contrer l'ingérence d'Activision dans les tentatives de changement menées par ABetterABK.

« Si le Bureau national des relations du travail se prononce en notre faveur, la décision aura un effet rétroactif. Aucun travailleur américain n'aura plus à craindre l'arbitrage forcé."

Ces derniers mois, les cadres supérieurs de Blizzard ont cependant été secoués par plusieurs démissions. Le 3 août, ils ont quitté l'entreprise tous les deux J. Allen Brack, le président, soit Jesse Meschuk, en charge des ressources humaines. La compagnie a déjà annoncé les remplaçants : à la place de Brack il y aura Sandeep Dube, anciennement de Delta Airlines, tandis que les RH seront confiées à Julie Hodges, venant de Disney.