Peu de temps après l'attaque de Shinzo Abe, en raison de l'apparition d'un mème en ligne, les politiciens français et les chaînes d'information grecques ont échangé par erreur Hideo Kojima / Tetsuya Yamagami, le kamikaze de l'ancien premier ministre japonais, publiant une ancienne photographie du game designer.

L'homme politique français d'extrême droite Damien Rieu, ne comprenant peut-être pas que la photo postée était un simple mème, a retweeté Les images de Kojima avec un commentaire qui se traduit par "L'extrême gauche tue". Bien que Rieu ait finalement supprimé le tweet, il semble que le mal ait déjà été fait.

 

L'annulation ne semble pas avoir été suffisante pour calmer les eaux chez Kojima Production, qui avec un tweet a écrit ce qui suit :

Kojima Productions condamne fermement la diffusion de fausses nouvelles et de rumeurs qui diffusent de fausses informations. Nous ne tolérons pas cette diffamation et envisagerons des poursuites judiciaires dans certains cas.

Bref, un énorme faux pas qui aura, heureusement, des conséquences.